Découvrez nos indicateurs environnementaux

Prélèvements de bois

Dernière mise à jour  :  17 décembre 2018

Principale ressource forestière, le bois est un matériau naturel et renouvelable destiné à de multiples usages : bois de chauffage, matériau de construction, isolant thermique et acoustique… Une condition nécessaire pour assurer une gestion durable de la forêt est que, sur le long terme, les prélèvements de bois ne dépassent pas les volumes d’accroissement.

Capitalisation[1] du volume sur pied

Sur la période 2008 - 2016[2], le volume total de bois sur pied en Wallonie était estimé à 119 millions de m3, dont 50,5 % en forêt publique et 49,5 % en forêt privée. L’épicéa était l'essence dont le volume de bois sur pied était le plus important (36,7 %). Sur la période 1981- 2012[3], une capitalisation de 28,9 millions de m3 était observée, résineux et feuillus confondus.

Des prélèvements en diminution dans les forêts publiques[4]

En 2017, 1,30 millions de m3 ont été prélevés en forêts publiques (soit 5,4 m3/ha), dont 55 % d’épicéas, 14 % de hêtres et 10 % de chênes. Après un pic en 2002 (2,06 millions de m3)[5], les prélèvements de bois[6] ont gobalement diminué jusqu'en 2017 (- 37 %) à l'exception de 2010 (exploitation des chablis des tempêtes). Il n'existe pas de données consolidées sur les prélèvements en forêt privée.

Des prélèvements supérieurs à l’accroissement

Sur base de l'Inventaire permanent des ressources forestières de Wallonie[2], sur la période 2008 - 2016, les volumes prélevés représentaient 109 % de l’accroissement, ce qui est supérieur au seuil d’équilibre. Pour l’ensemble des essences feuillues, 67 % des volumes d’accroissement ont été exploités, ce qui correspond à une capitalisation globale. En résineux par contre, l’exploitation a dépassé l’accroissement en raison de l’exploitation intensive de l’épicéa pour lequel le taux de prélèvement a atteint 148 %. La part importante de l’épicéa dans les prélèvements actuels est notamment une conséquence des plantations massives effectuées par les propriétaires privés dans les décennies '50 à '70. Ces peuplements ont aujourd’hui atteint l’âge d’exploitation, leur récolte étant en outre encouragée par la bonne tenue des prix ces dernières années. À terme, compte tenu du fait que d’importantes surfaces d’épicéas mises à blanc ne sont pas reboisées en épicéas, leurs prélèvements devraient diminuer.

Diminuer le volume de bois sur pied, sans compromettre l’équilibre

Suite au déséquilibre hérité des pratiques forestières du passé, les normes de gestion actuelles en bois publics[7] visent à diminuer le volume de bois sur pied en intensifiant les coupes d’éclaircie en feuillus et en résineux ainsi qu’en diminuant les dimensions d’exploitabilité des chênes indigènes et du hêtre. Le Code forestier q impose toutefois de limiter les prélèvements à l'accroissement.


[1] Augmentation des volumes de bois sur pied résultant de prélèvements inférieurs aux accroissements

[2] Données issues des 6 premières campagnes de mesures (2008 - 2016) du 2e cycle de l’Inventaire permanent des ressources forestières de Wallonie (IPRFW) (2008 - 2028)

[3] Années centrales du 1er inventaire temporaire de la forêt wallonne (1980 - 1983) et de la période 2008 - 2016 explicitée en note [2]

[4] Forêt appartenant à un propriétaire public, de ce fait soumise au régime forestier et dont la gestion est assurée par le Département de la nature et des forêts (SPW - DGO3 - DNF)

[5] Exploitation sanitaire importante des hêtres suite aux attaques de scolytes et rattrapage des mises à blanc de résineux après la tempête de 1999

[6] Sur base des ventes organisées par le DNF

[7] Voir les circulaires DNF n°2651 q, n°2656 et n°2657 q

Prélèvements de bois en forêts publiques* en Wallonie

* Forêt appartenant à un propriétaire public, de ce fait soumise au régime forestier et dont la gestion est assurée par le Département de la nature et des forêts (SPW - DGO3 - DNF)

REEW – Source : SPW - DGO3 - DNF (statistiques internes EFOR)

Taux moyen de prélèvement de bois en Wallonie (2008 - 2016)*, tous types de propriétaires confondus

 

 

* Données issues des 6 premières campagnes de mesures (2008 - 2016) du 2e cycle de l’Inventaire permanent des ressources forestières de Wallonie (IPRFW) (2008 - 2028) 

 

REEW  Source : SPW - DGO3 - DNF (IPFRW)

c276b32f-0e48-4d19-8936-2f69ee3759f5

Évaluation

Évaluation non réalisable
  • Référentiels : (i) décret du 15/07/2008 relatif au Code forestier q - principe de limiter les prélèvements de bois à l’accroissement et (ii) Circulaires DNF n° 2651 q, n° 2656 q et n° 2657 q visant à diminuer le volume de bois sur pied.
  • Sur la période 2008 - 2016, les volumes de bois prélevés (toutes essences confondues) représentaient 109 % des volumes d’accroissement. Vu la contradiction entre les référentiels, l'évaluation de l'état n'est pas réalisable.
Évaluation non réalisable

La période temporelle couverte n’est pas suffisamment longue pour une évaluation de la tendance, étant donné notamment la durée nécessaire pour produire du bois exploitable.