Programmes LIFE Nature et Biodiversité

Dernière mise à jour  :  09 janvier 2018

Mis sur pied en 1992 par la Commission européenne, l’instrument financier pour l’environnement (LIFE)[1] constitue un fonds de soutien au développement et à la mise en œuvre des politiques environnementales au sein de l’Union. Au travers du volet “LIFE Nature” (devenu “LIFE+ Nature et biodiversité” en 2007 puis “LIFE Environnement” en 2014), l’UE cofinance des projets visant la restauration et la conservation d’habitats naturels menacés et d’espèces protégées.

Développé initialement pour soutenir la mise en place du réseau Natura 2000, le volet LIFE Nature se concentrait sur les habitats et espèces des directives “Oiseaux” q et “Habitats-Faune-Flore” q. L’intégration de la composante “biodiversité”[2] au LIFE Nature a permis le financement de projets de développement de la nature menés hors des sites Natura 2000 (LIFE+ Nature et biodiversité). Le nouveau programme pour l’environnement et l’action pour le climat (LIFE 2014 – 2020 ou LIFE Environnement) q intègre quant à lui dans son volet “Environnement” les projets “Nature et biodiversité”. Les nouveaux projets LIFE dits “intégrés” visent plus particulièrement le développement de plans de gestion intégrés et de programmes de monitoring à une plus grande échelle territoriale.

Sept projets toujours en cours

Parmi les 64 projets LIFE mis sur pied entre 1994 et 2016 en Wallonie, 27 concernaient la nature et la biodiversité (y compris le projet intégré belge)[3] pour un budget global de plus de 114 M€[4]. Les budgets par projet varient de 685 000 € à 19 M€. De façon générale, l’UE cofinance les projets à hauteur de 50 %, voire jusqu’à 75 % (LIFE Hélianthème, Herbages, Pays mosan et NARD-US). Le porteur de projet contribue généralement pour 5 à 25 % et la Wallonie prend en charge la différence. Depuis 2009, dans le cadre des projets LIFE+, la contribution de la Commission européenne a augmenté. Par ailleurs, certains porteurs de projet ont pris en charge la différence (LIFE Prairies bocagères et NARD-US p. ex.). La majorité des projets wallons se concentrent sur des milieux ouverts (landes à bruyères, pelouses calcaires et sèches…) et humides (tourbières, marais, nardaies…). Depuis 2003, 6 projets LIFE (projets 11, 13, 15, 16, 19 et 21) pour un budget global de près de 22 M€ ont contribué à la restauration des tourbières et des milieux associés[5] sur les hauts-plateaux ardennais. Les 5 projets terminés ont permis de protéger et de restaurer plus de 4 500 ha de zones tourbeuses et humides dont plus de 2 700 ha de nouveaux territoires[6]. Ces milieux assurent une large diversité de services écosystémiques[7].

Assurer la pérennisation des actions LIFE

Des plans de conservation post-LIFE prévoient notamment la mise en place de suivis scientifiques à l’aide de bioindicateurs (libellules, papillons, oiseaux et végétation), l’appropriation du projet par les acteurs de terrain, l’établissement de contrats de gestion de longue durée avec des propriétaires privés ainsi que la définition de pistes de financement. Ces plans facilitent la gestion des sites et veillent à garantir la pérennité des investissements. Toutefois leur mise en oeuvre est fonction des moyens disponibles.

 


[1] http://ec.europa.eu/environment/life/

[2] En rapport avec l’objectif 2010 d'enrayer la perte de biodiversité. Voir COM (2006) 216 final q

[3] LIFE Belgian Nature Integrated Project (BNIP)

[4] Y compris le budget pour des projets transfrontaliers avec la Flandre, les Pays-Bas ou la France ou un projet au niveau fédéral

[5] Landes sèches, landes humides, bas-marais…

[6] Grâce à des conventions à long terme avec les propriétaires (plus de 1 700 ha) ou des achats de terrain (plus de 400 ha qui ont acquis le statut de réserve naturelle domaniale ou agréée); voir l’indicateur relatif aux sites naturels protégés q

[7] Stockage de carbone, amélioration de la qualité de l’eau, valorisation touristique… Voir l’indicateur relatif aux services écosystémiques q

Projets LIFE Nature, LIFE+ Nature et biodiversité et LIFE Environnement impliquant la Wallonie

INTITULÉ DU PROJET PÉRIODE DE RÉALISATION BUDGET (€)
1. Protection et restauration de l'habitat du râle des genêts 1994 - 1996 1.364.000
2. Protection et restauration des bas-marais alcalins 1995 - 1998 858.000
3. Plan d'action pour les landes, nardaies et habitats associés 1996 - 1998 821.792
4. Protection des chauves-souris 1996 - 1998 1.291.600
5. Protection et restauration des prairies marécageuses 1997 - 2001 1.445.107
6. Protection de complexes marécageux en Lorraine belge 1999 - 2003 828.157
7. Restauration et gestion des pelouses calcaires en Lesse et Lomme 2001 - 2005 685.174
8. Actions pour l'avifaune des roselières du bassin de la Haine 2001 - 2005 1.740.715
9. Restauration et gestion durable des pelouses sèches de Haute Meuse 2002 - 2006 1.934.717
10. Conservation des habitats de la moule perlière 2002 - 2007 2.322.760
11. Restauration des tourbières sur le plateau de Saint-Hubert 2003 - 2007 2.127.540
12. Restauration des habitats de la loutre en Région wallonne et au Grand-Duché de Luxembourg 2005 - 2011 3.891.664
13. Actions pour les vallées et tourbières de Croix Scaille 2006 - 2009 2.116.700
14. Restauration d'habitats dans les camps militaires en Wallonie (LIFE Natura2mil) 2006 - 2010 3.447.436
15. Restauration des habitats naturels sur le plateau des Tailles 2006 - 2010 3.753.300
16. Restauration des landes et tourbières du plateau des Hautes-Fagnes 2007 - 2012 4.500.300
17. Hélianthème : pelouses calcaires rupicoles des vallées moyennes du bassin de la Meuse 2009 -2014 4.827.036
18. Reconstitution d'un réseau d'habitats pour les papillons menacés en Région wallonne 2009 - 2014 7.120.000
19. Restauration des habitats naturels du bassin de la Lomme et des aires environnantes 2010 - 2014 2.379.050
20. Valorisation des emprises du réseau de transport d'électricité comme vecteurs actifs favorables à la biodiversité 2011 - 2016 2 552 302*
21. Restauration des habitats naturels de l'Ardenne liégeoise 2012 - 2018 6.840.350
22. Actions prioritaires pour les pelouses et prairies en Lorraine et Ardenne méridionale (LIFE Herbages) 2014 - 2020 9.587.813
23. Conservation des habitats et espèces des paysages bocagers de Fagne et Famenne (LIFE Prairies bocagères) 2013 - 2020 4.120.000
24. Connectivité du Réseau Natura 2000 dans le bassin belgo-néerlandais de la Meuse (LIFE Pays mosan) 2014 - 2020 15 632 867**
25. LIFE In Quarries 2015 - 2020 4.729.938
26. LIFE Intégré 2015 - 2023 19 008 047***
27. Restauration et conservation d'habitats semi-naturels et naturels en Ardenne orientale (LIFE NARD-US) 2016 - 2023 4.491.262
Total   114.417.626

LogoLife.pngBest LIFE-Nature project : projets 10, 11, 14 et 15
Best of the best LIFE-Nature project : projet 16

   


* Budget pour Wallonie et France

** Budget pour Wallonie, Flandre et Pays-Bas

*** Budget pour Wallonie, Flandre et Etat fédéral belge

REEW - Sources: SPW - DGO3 - DNF; Natagora

c276b32f-0e48-4d19-8936-2f69ee3759f5

Évaluation

Évaluation non réalisable

Pas de référentiel

Évaluation non réalisable

Le lien entre les impacts environnementaux des projets LIFE et le nombre de projets LIFE ou les budgets qui y sont consacrés étant indirect, l’évaluation de la tendance ne peut être réalisée.