Impact des changements climatiques sur les oiseaux

Dernière mise à jour  :  10 janvier 2018

Les changements climatiques q ont des impacts multiples sur l’avifaune : modification de la répartition des espèces et de la composition des communautés, altération des paramètres démographiques (taux de survie et de reproduction) ou modification des périodes de migration et des dates de ponte. Différents indicateurs, calculés pour la Wallonie(a), permettent d’appréhender ces impacts.

Phénologie de la migration

Les espèces migratrices doivent adapter leurs déplacements saisonniers à la disponibilité en ressources alimentaires qui varie en fonction des températures et des précipitations. Sous les latitudes tempérées et boréales, les dates moyennes de retour des oiseaux migrateurs (migration printanière) ont été avancées en moyenne de deux jours par décennie depuis une trentaine d’années(b). L’analyse des données wallonnes confirme ce phénomène pour les migrateurs transitant dans nos régions.

Évolution climatique des communautés

L’influence des changements climatiques sur les communautés d’espèces[1] peut être analysée au moyen de l’indice de température des communautés (CTI[2]). Il constitue la moyenne des températures moyennes de l’aire de reproduction de chaque espèce composant la communauté, pondérée par l’abondance de chaque espèce dans la communauté. En Europe, l’évolution du CTI est corrélée à une remontée vers le nord des communautés de 37 km entre 1990 et 2008(c). En Wallonie, le CTI a montré une légère tendance à la hausse de 0,027 °C par décennie sur la période 1990 - 2014, valeur très similaire à la moyenne européenne (0,026 °C). Les milieux tourbeux des plateaux ardennais se caractérisaient par une plus forte augmentation du CTI, ce qui pourrait témoigner d’une influence plus marquée des changements climatiques sur l’avifaune de ces milieux.

Évolution climatique des populations

Un indicateur d’impact climatique sur les populations d’oiseaux a récemment été développé(d). Il est basé sur le ratio entre les populations des espèces prédites comme étant influencées favorablement par le réchauffement et susceptibles d’étendre leur aire de répartition, et celles des espèces prédites comme étant préjudiciées et pour lesquelles une contraction d’aire est attendue[3]. À l’échelle européenne, l’indicateur a fortement augmenté ces trente dernières années, suggérant un impact croissant des changements climatiques sur les populations d’oiseaux. En Wallonie[4], l’indicateur montre une hausse depuis 2001, suivie d’une possible stabilisation amorcée en 2009. Plusieurs espèces[5] doivent leur régression actuelle au moins en partie à une modification du climat ; la progression d’autres espèces[6] y est sans doute liée également.

Objectifs internationaux

Suivre les effets des changements climatiques sur la biodiversité est l’un des objectifs que la Belgique s’est fixés dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan stratégique 2011 - 2020 et objectifs d’Aichi relatifs à la diversité biologique q q. Par ailleurs, dans son Plan air climat énergie 2016 - 2022 q, la Wallonie entend notamment appuyer, soutenir et pérenniser le financement des réseaux de suivi de la biodiversité.

 


[1] Assemblages d’espèces au sein d’une unité géographique

[2] Community temperature index

[3] Cet indicateur ne tient pas compte des effets d’autres facteurs (évolution de l’utilisation du territoire p. ex.), il ne mesure que l’effet des changements climatiques.

[4] En Wallonie, parmi les espèces étudiées, 70 espèces sont prédites comme préjudiciées par le réchauffement contre 10 supposées en bénéficier.

[5] Pipit farlouse, grive litorne, voire pie-grièche

[6] Tarier pâtre ou hypolaïs polyglotte

Impact des changements climatiques sur les communautés d’espèces d’oiseaux en Wallonie

Source : REEW – Source : Aves-Natagora

Impact des changements climatiques sur les populations d’oiseaux en Wallonie

REEW – Source : Aves-Natagora

Pas d'évaluation

Pas d'évaluation

Cet indicateur ne fait pas l'objet d'une évaluation car il s’agit soit d’un indicateur de contexte, soit d’un indicateur à portée limitée dans le temps (études ponctuelles) ou dans l’espace (échelle sub-régionale).