Découvrez nos indicateurs environnementaux

Part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d'énergie

Dernière mise à jour  :  10 janvier 2018

L’utilisation d’énergie produite à partir de sources renouvelables (ER) permet de réduire la consommation de ressources fossiles et donc de réduire la dépendance énergétique tout en limitant les pressions sur l’environnement, en particulier celles liées aux émissions de polluants atmosphériques.

Une part croissante d’énergie de sources renouvelables dans la consommation finale

En 2014, la part d’ER représentait 10,7 % de la consommation finale brute d’énergie telle que définie par la directive 2009/28/CE q. La trajectoire wallonne prévoit d’atteindre 13 % à l’horizon 2020 et 20 % en 2030[1]. Cette part est en croissance constante depuis 2000, à la fois grâce à l’augmentation de la production d’énergie issue de sources renouvelables, qui a plus que triplé entre 2000 et 2014, mais également à cause d’une baisse des consommations d’énergie q.

Forte croissance du solaire et de l’éolien

La consommation finale brute d’ER s’élevait à 12 832 GWh en 2014. La production de chaleur en est la principale composante (7 666 GWh). Elle a plus que doublé entre 2000 et 2014, mais le mix d’énergies renouvelables utilisé pour sa production a peu évolué, l’essentiel (94 % en 2014) étant issu de la biomasse solide (chauffage au bois, sous-produits végétaux et animaux, combustibles de substitution). La production électrique renouvelable a connu quant à elle des changements importants entre 2000 et 2014, tant au niveau du volume (559 GWh en 2000 contre 3 692 GWh en 2014) que par le développement de nouveaux modes de production. Ainsi l’éolien et le photovoltaïque, quasi inexistants en 2000 (1,2 GWh), se sont développés de manière importante à partir de 2005 et 2010. Les énergies éolienne et solaire représentaient plus de la moitié des sources d’énergie pour la production électrique renouvelable en 2014 (2 030 GWh). Finalement, l’utilisation d’ER dans les transports était en croissance sur la période 2000 - 2014, principalement grâce aux biocarburants routiers (bioéthanol et biodiesel). Elle ne représentait cependant que 1 474 GWh en 2014.

Poursuivre le développement du renouvelable

Les autorités wallonnes ont mis en oeuvre divers outils pour encadrer et soutenir le développement des énergies renouvelables (certificats verts, aides financières…). Ceux-ci seront optimisés et renforcés, notamment pour la filière biomasse, dans le cadre du Plan air climat énergie 2016 - 2022 q et la stratégie wallonne “Biomasse-énergie” q. Ils visent à atteindre les différents objectifs dont celui, contraignant, issu de la répartition régionale (Burden Sharing q) de l’objectif belge de 13 % de renouvelable à l’horizon 2020.

 


[1] Objectifs définis par le GW dans le cadre de la politique des certificats verts (AGW du 30/11/2006 tel que modifié q). La Wallonie participe également à l’objectif belge de 13 % de renouvelable pour 2020 en s’engageant à atteindre 1,277 Mtep (environ 14 850 GWh) d’ER à cet horizon.

Part d’énergie produite à partir de sources renouvelables dans la consommation finale brute d'énergie* en Wallonie

* Données 2000 à 2014 selon la directive 2009/28/CE, objectifs 2020 et 2030 issus de la trajectoire décidée par le Gouvernement wallon dans le cadre de la politique des certificats verts (AGW du 30/11/2006 tel que modifié)


REEW - Source : SPW - DGO4 - DEBD (bilans énergétiques)

Production finale brute électrique renouvelable en Wallonie en 2000

REEW - Source : SPW - DGO4 - DEBD (bilans énergétiques)

Production finale brute électrique renouvelable en Wallonie en 2014

REEW - Source : SPW - DGO4 - DEBD (bilans énergétiques)

Centrales électriques alimentées en sources d’énergie renouvelables

d89446da-3a09-4f7b-ba8e-c257df8d2ff2

* Plusieurs implantations d’éoliennes se chevauchent dans les régions de Perwez, Leuze et Sainte-Ode.

** Sélection des sites avec une puissance installée supérieure ou égale à 500 kW


REEW – Source : SPW - DGO4 - DEBD

075c013d-4ef7-4fd1-be26-c8ed42c4bcd6

Évaluation

Favorable
  • Référentiel : trajectoire wallonne définie dans le cadre de la politique des certificats verts (document préparatoire à l’AGW du 26/11/2015). 
  • L’objectif fixé par le Gouvernement wallon est de 13 % d’énergie renouvelable en 2020. Avec une part d’énergie renouvelable dans la consommation finale d’énergie de 10,7 % en 2014 et à trajectoire inchangée, cet objectif devrait être atteint en 2020.
En amélioration

Entre 2000 et 2014, la part d’énergie renouvelable dans la consommation finale a progressé de 2,8 % à 10,7 %. Dans le même temps la production de chaleur a plus que doublé, la production d’électricité a été multipliée approximativement par 7 et les énergies renouvelables liées aux transports ont également crû.